Archives de catégorie : Uncategorized

Retraite en Inde – 21/10 au 2/11/18 – Désert de Thar dans le Rajasthan

Inde 2018

Désert de Thar – Rajasthan

21/10 au 2/11/2018

Selon la formule petit changement très grande transformation, je vous propose pour la retraite d’octobre du 21 octobre au 2 novembre une retraite inédite dans le désert de Thar dans le Rajasthan.
 
 
Meditation – Action – Contemplation

Cette retraite est limité à huit participants, et il y a déjà 5 inscrits.
Si vous êtes intéressés n’hésitez plus, les billets d’avion sont déjà difficiles à trouver.
Dans les grandes lignes, La retraite se déroulerait dans une éco ferme créée par des Français que je connais bien.
 
 
Au programme :

Trous heures de pratique quotidienne, méditation respiration mouvement de d’harmonisation et yoga.
Il est prévu une randonnée en chameau avec une nuit à la belle dans le désert.
 

Les lieux que allons visiter :

– Badabag les tombes des maharaja de jaisalmer  
– Ludrava première cité de jaisalmer  et son magnifique temple jaïn
Le temple des sept soeur en haut d’une colline noire tout près de notre lieu de retraite.

Au mlieu du séjour,départ de Pabu ki Dhani pour une virée dans le désert, aprés un petit thé épicé chez l’habitant dans un village traditionnel,balade en chameau jusqu’au campement pour une nuit dans les dunes de sable. Magnifique coucher de soleil, repas du soir autour du feu, nuit sous les étoiles, puis direction la ville de Jaisalmer.

 

 
L’hébergement se fait dans des Huttes en terre cuite , en individuel.
 
 
Dans le milieu du séjour nous passerons 2 jours dans un très bon hôtel de Jaisalmer.
 
Ces huttes font 4 m de diamètre il y aura une séparation pour ceux qui choisiront d’être en double.
 
Le prix :  2350 selon le prix du billet au moment de l’inscription.
Comprends :
Les billets d’avion Paris – Jodhpur – l’hébergement les repas.
Ne comprend pas les repas à Jaisalmer.
 

Yvon Lebbihi – Centre yoga-amrita – 0687750086

http://www.yoga-amrita.com

URDHVA PRASARITA PADASANA

 

Techniques :

Prendre la posture

  • S’allonger sur le dos. Replier une jambe après l’autre. Les pieds demeurent au sol parallèles entre eux ouverts à la largeur du bassin.
  • Amener les bras au-delà de la tête. Crocheter les pouces paumes de main vers le ciel. Etirer les bras et le tronc de façon nuancée.urdhva prasarita padasana  fiche posturale détaillée cours de yoga massages paris bastille gare de lyon collectifs individuels a domicile
  • Presser le pied gauche dans le sol et ramener le genou droit vers soi, puis ramener l’autre genou sans bouger le bassin.
  • Le menton est ramené vers le sternum et la nuque étirée. Contracter le périnée et sur une expiration tendre les jambes à la verticale tout en pressant avec les talons internes. Les jambes sont jointes, les pieds sont en extension. Créer une légère rotation interne de la cheville et une rotation externe du haut du fémur. Équilibrer l’étirement entre l’avant et l’arrière des chevilles.
Le gros orteil s’étire vers le ciel, le petit orteil vers l’extérieur.
LAISSER RAYONNER LA POSTURE DEPUIS LE CŒUR.

Quitter la posture

Expirer, replier les jambes. Allonger une jambe après l’autre. Ramener les deux bras le long du corps.

Drishti *

Pour cette posture le drishti est nasagra drishti le bout du nez. Il s’agit plus de diriger notre regard intérieur que d’exercer une tension du regard.
urdhva prasarita padasana  fiche posturale détaillée cours de yoga massages paris bastille gare de lyon collectifs individuels a domicile

Effets :

Cette posture améliore la circulation veineuse dans les jambes.

Réflexions :

  • Un bon étirement de la nuque s’obtient en utilisant le « long du cou». Ce muscle profond est situé le long des corps vertébraux des cervicales. Son activation permet de ne pas durcir dans la gorge en ramenant le menton vers le sternum.variante urdhva prasarita padasana  fiche posturale détaillée cours de yoga massages paris bastille gare de lyon collectifs individuels a domicile
  • Cette posture permet l’étirement des muscles chefs de la chaine musculaire postéro-médiane. Ces muscles sont situés entre les talons et les ischions. Cette chaine musculaire étant liée à l’agir, ce travail nous permet de sortir d’un excès d’agir.
  • Dans certains problèmes de bas du dos, on peut utiliser un poids à l’aide d’une corde.
  • Amener la conscience au niveau du pli de l’aine, lors de la posture ou ensuite dans le relâchement.
  • Écouter le battement de l’artère fémorale et rejoindre le point « Qi Chong » « Battement du Chi » situé sur le bord supérieur de l’os du pubis, à deux travers de pouce de la ligne médiane.
  • La libération de cette zone améliore la circulation du souffle et du sang. Le cœur s’ouvre et l’énergie contenue, source de violences, s’écoule dans des gestes de bonté.

 

urdhva prasarita padasana un point sait tout fiche posturale détaillée cours de yoga massages paris bastille gare de lyon collectifs individuels a domicile

* Les drishtis sont des points de fixation du regard
dans la posture. Pour chaque posture on peut associer
un de ces points, cela favorise la concentration dans
la posture et permet de mieux percevoir les lignes
d’étirement.

 

Par Yvon et Catherine pour Santé Yoga.
stage yoga Inde

Inde février 2016 – Retraite Yoga à Tiruvanamalai

Inde 2016

10éme Retraite Yoga

Tiruvanamalai

24 février – 9 mars

     Stage de Yoga en Inde 2016

Au pied de la lumineuse montagne sacrée d’Arunachala, dans la présence de Ramana Maharshi aura lieu notre 10éme retraite yoga. Le 7 Mars ce sera Mahashivaratri la grande fête dédiée au Dieu Shiva. C’est l’un des grands moments de ce voyage, dans le grand temple, dès la nuit tombée, c’est l’occasion de rencontrer toutes les couches de la société indienne, de découvrir la chaleur de leur ferveur religieuse empreinte de couleurs et de beauté.

S’il est une pratique particulièrement bénéfique, c’est de faire le tour de la montagne, tôt le matin, c’est vraiment merveilleux, nous découvrirons les différentes grottes, nous gravirons et ferons le tour de la montagne.

Pour ceux qui le souhaitent, nous nous rendrons à l’ashram pour les puja, chants védiques et prières.

Au milieu de notre séjour nous visiterons un site très ancien en pleine campagne.

Stage de Yoga en Inde 2016

Stage de Yoga en Inde 2016

«  Gingee est un site hors des sentiers battus de l’Inde touristique, une très grande forteresse occupe sur plus de 6 km de périmètre plusieurs collines. Ces collines et roches énormes ont été aménagées dès le 11ème siècle pour créer une incroyable citadelle qui fut même pour un temps au 17émé siècle française… »

Stage de Yoga en Inde 2016

Le lieu de notre séjour et de notre pratique, calme et paisible, se situe en pleine campagne avec au loin la colline d’Arunachala. Les chambres sont uniquement en individuelle. Belle piscine.

La difficulté actuelle, c’est que l’homme s’imagine qu’il est l’auteur de ses actes. C’est une erreur c’est la Puissance supérieure qui fait toute chose; l’homme n’est qu’un instrument.

L’emploi du temps :

7h 30 – 10h30 avec pause 17h30 – 19h30

Pratique : méditation, pratique des postures, respiration, relaxation.

Infos pratiques :

Le prix : 2300€

Le prix comprend : L’enseignement, le vol Paris Madras aller retour, les différends déplacements, les frais d’hôtel.

Ne comprend pas :

Les repas, l’assurance, les frais de visa

Yvon Lebbihi : 06 87 75 00 86

.

Fiche posturale détaillee de paschimottanasana. centre de yoga paris 12e bastille.

Paschimottanasana

Paschimottanasana : Etirement de l’ouest est aussi appelé Ugrasana qui signifie redoutable, puissant, noble. Selon la tradition de l’Inde l’arrière du corps du corps correspond à l’ouest, le devant à l’est, au dessus de la tête au nord et sous les pieds au sud.

TECHNIQUE

Prendre la posture :

S’assoir sur le sol jambes allongées en avant. Les paumes de mains sont posées prés des hanches. (tadasana)

La face interne des jambes est en contact, les deux jambes s’étirent pareillement. Les plantes de pieds sont ouvertes, le haut du pied légèrement pointé en avant.

Etirer les deux gros orteils vers l’avant tout en ouvrant les petit orteils vers l’extérieur. fiche posturale détaillee de dandasana la posture du baton. Centre de yoga paris bastille 12e

Equilibrer l’étirement entre l’avant et l’arrière des chevilles. L’arrière des genoux cherchent le contact avec le sol.

Etirer les bras en avant pour prendre le bord extérieur des pieds tout en gardant la colonne étirée et la tête redressée en arrière dans son prolongement. Prendre quelques respirations profondes tout en amorçant la saisie du périnée sur une inspire. Etirer la taille tout en redressant le bas du dos. (Antéversion du bassin)

Inspirer et sur une expiration tout en favorisant le mouvement à partir du bassin plier les coudes pour s’étirer en avant sur le devant des jambes. L’étirement se fait à partir du mouvement des hanches pour d’abord poser l’abdomen, le bas sternum puis le front. Idéalement le devant du buste depuis le bas ventre fait corps avec le devant des jambes, le front et le menton ensuite se pose plus ou moins sur ou sous les genoux. (Selon les morphologies) L’abdomen doit rester détendu, signe que les lombes ne sont pas poussées en arrière.

Fiche posturale détaillee de paschimottanasana. centre de yoga paris 12e bastille.

Quitter la posture :

Inspirer, relever la tête, redresser le buste et revenir dans la posture de tadasana.

Les différentes saisies des pieds.

Saisir le gros orteil de chaque pieds avec le pouce l’index et le majeur de la main correspondante.

Une fois possible la saisie du bord externe des pieds, on peut croiser les doigts des mains devant les plantes de pieds, et ensuite saisir l’un des poignets, dans ce cas la paume de main du poignet saisie est tournée vers le devant.

En plaçant une brique verticalement au devant des pieds, on en saisit le bord externe, cela permet de mieux sentir la juste action de l’étirement : symétrie et unité par l’ajustement de la pression des deux plantes de pieds contre la brique : les pieds poussent contre la brique, les mains poussent la brique vers les pieds.

Drishti :

Dans une pratique axée sur la régénération, les yeux fermés sont relâchés et le regard intérieur dirigé vers le bout du nez en nasagra drishti.

Dans une pratique dynamique les yeux ouverts, le regard est dirigé vers les gros orteils en padhayoragri drishti.

 

 

Effets :

Toutes les postures en étirement avant ont une action apaisante sur le système nerveux. Paschimottanasana stimule le système digestif, régénère et défatigue. Accroit la vitalité. D’un point de vue psychologique pascimottanasana développe la patience et l’endurance dans l’action. Nous permet de développer notre axe directionnel. Dans cette posture l’utilisation des supports est d’une grande aide en cas de stress et de dépression.

Réflexions :

La réalisation de cette posture suppose une juste activation de la musculature profonde au niveau du tronc (son représentant principal étant le transversaire-épineux). Sans cette conscience elle s’avérerait néfaste pour les disques et au-delà pour tout l’équilibre de l’édifice corporel. Lors de la posture, les ischions tendent à s’écarter. Le pubis alors se resserre et le sacrum se libère.

 

Mise en garde :

Quelque soit la souplesse, toujours favoriser le mouvement à partir du bassin.

Pour beaucoup la posture sous sa forme traditionnelle est difficilement réalisable sans créer de sur étirement. Il sera dans un premier temps possible d’utiliser différents supports.

En cas de problèmes de colonne vertébrale, lombalgie, scoliose, opérations diverse de la colonne, ne pratiquez que sous la conduite d’un professeur expérimenté.

Utilisation des matériaux :

  • On peut poser sous le creux des genoux une couverture roulée pour goûter la sensation du buste qui s’étire sur le devant des jambes.
  • Pour favoriser une meilleure prise de la posture à partir du bassin, il est possible d’utiliser une couverture sur laquelle on s’assied. Les ischions seront légèrement en retrait sur la couverture, la pliure de la couverture sera en direction des pieds.

Fiche posturale détaillee de paschimottanasana. centre de yoga paris 12e bastille.

  • L’utilisation d’une sangle permet la prise de la posture si l’on ne peut toucher les pieds sans arrondir le dos. Elle est posée juste au dessus des talons. Elle permet dans ce cas de mieux sentir la symétrie dans l’étirement des jambes et facilite l’antéversion du bassin.
  • Une fois la saisie des pieds possible on peut également poser sur les genoux un support pour poser le front.
  • Dans une pratique axée vers la régénération, la détente ou l’introspection on peut utiliser un support : couverture roulée sur les genoux ou une chaise pour poser le front. Dans ce cas, veiller à ce que la nuque reste dans le prolongement de la colonne, et à créer un appui tel que la peau du front soit descendante. On peut dans cas développer une pratique dirigée vers le ressenti de l’énergie ascendante et descendante. (Rohan- awarohan)

Fiche posturale détaillee de paschimottanasana. centre de yoga paris 12e bastille.

Un point sait tout :

Amener la conscience au niveau du point yin men (37 vessie) : « porte vers la danse ». Il est situé à l’arrière de la cuisse à 6 travers de pouce à partir du pli sous-fessier. L’ouverture de cette « porte » est liée à la libération des tensions dans les ischio- jambiers, responsables de bien des malpositions du dos. La libération de la circulation du souffle dans le méridien de la vessie nous aide à sortir des peurs qui nous figent pour entrer à nouveau dans la danse de la vie.