Archives par étiquette : Yoga Paris 12e

gomukhasana cours de yoga paris bastille gare de lyon individuels massages

Gomukhasana

Gomukhasana :  Posture de la Tête de Vache.

La Vache est le symbole de la Terre nourricière, de l’origine de toute manifestation.

Prendre la posture :

Nous prenons la posture à partir de virasana.

Venir s’asseoir sur les talons.
Rechercher avec subtilité un alignement entre le bassin, le thorax et la tête.

Les paumes de mains sont déposées en haut des cuisses.

virasana cours de yoga bastille gare de lyon paris idividuels massages

Prendre le temps de sentir le poids des bras de façon à optimiser l’ouverture de l’articulation de l’épaule.

En partant de l’espace du cœur, écarter le coude droit sur une inspiration.

Déployer ensuite l’avant-bras sans déplacer le coude. La main suit l’avant-bras.

Écouter le souffle se déverser dans le creux de la main. Le bras droit est en rotation externe.

Le bras droit monte. Écouter le mouvement de l’omoplate qui vient se placer en sonnette externe.

Veiller à garder un grand apaisement à la racine du cou.

Une fois le bras vers le ciel, relâcher l’avant-bras et sentir son poids. Le coude est dirigé vers le ciel.

Écarter maintenant le coude gauche à partir de l’espace du cœur et amener l’avant-bras dans le dos. Le dos de la main gauche glisse sur le dos jusqu’à rencontrer la colonne dorsale. L’omoplate se place alors en sonnette interne.

Les deux mains se rencontrent, les doigts s’entrecroisent et communiquent dans l’intimité de l’espace du cœur.

Veiller à maintenir la convexité de la colonne dorsale et à établir un dialogue entre le dos et les mains.

gomukhasana cours de yoga paris bastille gare de lyon individuels massages

LAISSER RAYONNER LA POSTURE A PARTIR DU CŒUR.

Devenir la Vache nourricière, désirer cette vacuité initiale qui engendre tout.

Quitter la posture :

Avec un mouvement ample, venir reposer une main après l’autre sur les cuisses. Œuvrer de la même façon en changeant de bras.

  •  Utiliser un tissu si les deux mains ne peuvent se rencontrer directement.

Drishti :

– Pour cette posture le drishti est nasagra drishti le bout du nez. Il s’agit plus de diriger notre regard vers l’intérieur que d’exercer une tension du regard.

Variations :

  •  On peut pratiquer le mouvement des bras de Gomukhasana à partir d’Ustrasana la posture du chameau.

gomukhasana cours de yoga paris bastille gare de lyon individuels massages

Réflexions :

  •   Garder un étirement en douceur de toute la colonne vertébrale durant la posture.
  •   A l’inverse, il est possible de laisser la colonne vertébrale onduler sur la respiration. La colonne s’étire sur l’inspiration et se relâche sur l’expiration.
  •  La conscience de la spirale des os du bras facilite la construction de la posture. Le corps de l’humérus est en rotation externe dans sa partie proximale et en rotation interne dans sa partie distale. Il en va de même pour l’avant-bras au niveau du radius et du cubitus. Cette conscience peut aider à accéder à cette posture sans « contraindre » le corps.
  •  Lors de l’écartement du coude, veiller à ce que l’acromion (situé à l’extrémité de l’épaule) reste paisible.

Un point « sait » tout :gomukhasana cours de yoga paris bastille gare de lyon individuels massages

On peut amener la conscience au niveau du point « tian jing » (le puits du ciel) : 10° point sur le méridien du Triple Réchauffeur. Il est situé un peu au-dessus de l’olécrâne, dans la fossette olécrânienne. Elle est facilement repérable quand le coude est fléchi.

 

C’est un point qui apporte la détente dans tous les cas d’anxiété, d’émotivité, d’insomnie, de contractures musculaires et de toux nerveuse.

Le méridien du Triple Réchauffeur est la manifestation énergétique des 3 niveaux de conscience de l’univers : le ciel, l’homme et la terre. Ces 3 niveaux de conscience du souffle vital se situent au niveau de la fontanelle, de la région du diaphragme et de la cavité abdominale.

 

 

 

 

 

fiche posturale détaillée de tadasana la posture de yoga de la montagne.

TADASANA la montagne

 

fiche posturale tadasana cours de yoga Paris Bastille gare de Lyon Nation asana massage

Ce glorieux Arunachala est la montagne dont la simple vue suffit à enlever tous les démérites qui divisent l’Être en égos et mondes finis.Ce qui ne peut être acquis sans peines interminables – la vraie portée du védanta – est facilement atteint par tous ceux qui peuvent soit apercevoir directement cette montagne , soit même y penser mentalement de loin .

Ramana Maharshi

Étymologie :

Tad : montagne
Asana : posture
Le mot « asana » est habituellement traduit par le mot posture.
Toutefois, si on en creuse le sens étymologique, on trouve le mot assise.
Il s’agit donc de « s’établir dans…de se relier profondément, de devenir… »

Dans le cas de tadasana, il s’agit de s’établir dans la montagne, de devenir la montagne, de la retrouver en nous, notre corps étant la synthèse de tout le monde créée.
Cette posture est fondamentale, elle est le point de départ de toutes les posture debout.

Technique :

Se placer debout, pieds joints, les talons se touchent, les plante de pieds sont
ouverte, les orteils s’étirent vers l’avant, les talons s’étirent vers l’arrière, bras tendus le long du corps sans crispation, sans toucher les cuisses.

Faire quelques oscillations afin de trouver l’endroit ou l’on est debout avec le moins d’effort possible. Observer ou se place le poids du corps, comment il se répartit.

fiche posturale détaillée de tadasana la posture de yoga de la montagne.
Selon les données de l’anatomie, ce lieu se trouve quand un maximum de poids tombe dans les talons.

Harmoniser le poids entre la gauche et la droite, entre la face interne et externe de chaque talon

Exercice :

  • Placer le bout de la langue au milieu de la voute palatine sur l’inspiration, et la relâcher sur l’expiration (la langue est un organe clé de la verticalisation).
  • Le port d’une charge sur la tête favorise l’auto grandissement. On peut pratiquer avec un sac de sable ou de riz de 100 grammes. Nos fardeaux peuvent nous écraser ou nous grandir !

Effets :

Cette posture développe la confiance en soi, l’enracinement. Elle nous fait prendre conscience de notre structure et de notre rapport à l’espace.

Réflexion :

Au siècle dernier, les bretonnes portaient de lourds paniers d’huitres sur la tête, aussi certaine indiennes d’Amérique, au Portugal et dans bien d’autres pays. Des études montrent que la colonne et le périnée en bénéficient.

Quand la verticalité s’accomplit, tout se remet en place de soi même. L’axe fontanelle coccyx est le premier apparu dans la vie embryonnaire. Lors de la rencontre entre l’ovule et le spermatozoîde, l’ovule est orienté, axé. Ensuite, tout le corps va se construire en fonction de cet axe. Chez nous tous cet axe se trouve plus ou moins décalé, du fait des blessures ancestrales, de l’accouchement, des étapes de croissance….

Cet alignement inscrit en nous, nous attend, nous désire.
Pratiquer une posture, c’est répondre à un désir.
Le voyage à travers la multiplicité des postures, nous ramène à cet alignement initial, à l’immobilité, au silence intérieur.

Un point sait tout :

Il est des lieux de notre corps, qui correspondent à des paquets de terminaisons nerveuses.
On peut lors de la pratique d’une posture amener notre conscience au niveau de
certains de ces lieux.
Dans tadasana, on peut aller visiter au cœur de la voute plantaire «  la source
jaillissante »
Téter la terre à partir de ce lieu.
Ce point est le premier sur le parcours du rein.

Par Yvon et Catherine pour Santé Yoga.

 

Toutes les fiches posturales

stage de yoga en Inde cours de yoga paris bastille nation gare de lyon massage

Photos du stage en Inde

Voici quelques photos du stage en Inde à Tiruvanamalaï au mois de Février

 

stage de yoga en Indestage de yoga en Indestage de yoga en Indestage de yoga en Inde

pawanmuktasana fiche posturale cours de yoga massages paris bastille

Parvritta Pawanmuktasana

Parvritta Pawanmuktasana :

Variante de pawanmuktasana : Libération des vents pervers.

Cette posture en torsion destinée à la purification, s’inscrit dans une
série ancrée dans la Tradition.

Julien_MG_6890

Technique

S’allonger sur le dos.

Plier la jambe gauche en ouvrant le genou à l’extérieur et venir poser le pied à plat, le genou vers le plafond.

Plier la jambe droite de la même façon.

L’écart entre les deux pieds correspond à la largeur du bassin.

Ramener les genoux vers soi l’un après l’autre en expirant, tout en contractant légèrement le périnée.

Croiser les mains sur les deux genoux, presser légèrement les genoux
contre les mains de façon à maintenir la lordose physiologique du bas du
dos.

Inspirer et sur l’expiration ouvrir les bras sur la ligne des épaules.

Déplacer le bassin vers la droite de la largeur d’un demi-bassin.

Expirer et en étirant le bras droit ramener les genoux en direction du
coude gauche.

Le bord externe du pied gauche touche le sol. Tourner la
tête vers la main droite. Regarder la main droite avec l’oeil gauche.

Quitter la posture :

Revenir en inspirant tout en conservant un étirement de toute la colonne.

Effets :

Cette posture relance le péristaltisme.
Elle développe l’adaptabilité physique et psychique.

Réflexions :

  • Dans le mouvement de torsion veiller à ne pas décaler les genoux.
  • Veiller à garder les côtes en cohérence.

Un point sait tout :

On peut amener la conscience au niveau du point « ji quan » : la source
paisible.
Ce point est situé au centre du creux de l’aisselle.
Cette « source » nourrit la quête intérieure du bonheur.
Le bonheur paisible vient quand on trouve la Source.

 

Article écrit par Yvon et Catherine pour Santé Yoga

 

 

Les autres fiches posturales

 

Stages d’été 2013

 

Retraites

du 25 juillet au 30 juillet
et du 26 Aout au 31 août

La retraite se déroule dans un ancien
moulin situé sur le chemin de Saint
Jacques de Compostelle.

stage de yoga cours de yoga paris bastille

Le Moulin au bord de la Nièvre

Grande salle de
pratique, Nourriture végétarienne préparée
par cuisinière confirmée. Possibilité de
camper sur le terrain bordé par la Nièvre.
Magnifique région préservée. Belles
promenades, grande forêt et baignade à
proximité. Visite de Vézelay pendant la
retraite.

« O bienheureuse ! Les sens anéantis dans
l’espace du cœur, l’esprit indifférent à toute
autre chose, celui qui accède au milieu de
la coupe bien close des lotus atteindra la
faveur suprême. »

Thème :

S’émerveiller de la pratique du yoga
Yoga et conscience osseuse

Méditation- Asana – Pranayama –
Nidra

La pratique posturale dans la conscience
osseuse nous conduit au centre de
notre structure dans le secret de notre
architecture : le squelette. A
notre corps, nos os sont vivants .Comme
tous les tissus de notre corps, ils respirent.
Ils se tordent et se dé-tordent. Ils sont
donc moins rigides qu’on ne les pense
souvent. Ils ont une relative élasticité.
Celle-ci est entretenue par un juste rapport
avec le muscle. Idéalement, le muscle est
à l’écoute de l’os. Quelque soit notre style
de pratique, l’écoute osseuse favorise le
lâcher prise musculaire et nous indique
la juste direction dans l’étirement, nous
amène à la source de la posture. Notre
pratique devient plus subtil, méditative .

Tarifs :

 -550€ pour une session

-800 pour les deux

Inscription : 150 € pour une session
250 € pour les deux.

Vous inscrire :

yogamrita75@gmail.com

Envoyez vos chèques à :

Centre Yoga Amrita

20 rue saint Nicolas

75012 Paris

VRKSASANA : L’Arbre

 

tadasana la montagne cours de yoga paris bastille

L’arbre, cet éternel effort de la terre pour parler au ciel qui l’écoute.

Rabidranath Tagore

Technique :

Prendre la posture de tadasana ( la montagne ) .

tadasana la montagne cours de yoga paris bastille

Les pieds sont joints. Les les gros orteils se touchent. Harmoniser le poids entre la gauche et la droite, entre la face interne et externe de chaque talon.
Faire quelques oscillations afin de trouver l’endroit où l’on est debout avec le moins d’effort possible.
Selon les données de l’anatomie ce lieu se trouve quand un maximum de poids tombe dans les talons. De là, peut naître un bon alignement.

Tourner complètement le pied droit à l’extérieur ( 90° ), plier le genou droit et ramener le talon droit en haut de la cuisse gauche près du périnée. Égaliser la pression entre la face interne de la cuisse gauche et le pied droit ce qui facilite l’auto-grandissement.
Ouvrir les bras dans un geste d’accueil. Les paumes de mains sont tournées vers l’avant. Puis, venir joindre les mains devant la poitrine. ( namaskar ) Égaliser la pression entre les deux paumes de mains.

vriksasana cours de yoga paris bastille

Rester quelques respirations. Stabiliser l’équilibre. Regarder depuis l’arrière du crâne un point fixe devant vous.

Quitter la posture :

déplier la jambe droite et revenir en tadasana.
Changer de côté.

Exercices :

 

  • Dans un premier temps pour faciliter l’équilibre on peut placer la plante de pied sur la face interne du genou. Egaliser la pression entre la plante de pied et la face interne du genou, la voute plantaire épouse la forme du genou.
  • On peut aussi simplement poser le pied droit sur le pied gauche le talon droit sur la crête du tibia.

Enchainement possible :

A partir de « namaskar »

  • Les bras s’étirent au dessus de la tête.
  • Les bras s’ouvrent et se déploient à l’horizontale. Les paumes de mains sont tournées vers le ciel. L’extrémité de l’index effleure l’extrémité du pouce.
    Puis on relâche les bras le long du corps.
  • Cet enchaînement peut aussi se faire en demi lotus. (ardha padmasana)

Ces pratiques peuvent se faire les yeux fermés.

Les effets :

Cette posture affine la conscience de notre axe, et développe notre équilibre tant
physique que psychique.

Réflexions :

Quand les mains sont jointes devant la poitrine, on peut conscientiser la torsion des os du bras.
Il y a une rotation externe à la racine du bras, et une rotation interne vers le poignet.
Cette conscience nous permet d’intensifier l’ouverture du cœur lors de l’allongement des bras.
Au moment de fléchir la jambe, chercher à utiliser la musculature profonde.

Un point sait tout :

Les mains jointes devant la poitrine sollicitent l’ouverture de ce lieu.
Là se trouve le point d’acupuncture nommé « tan zhong ». Une des traductions
possibles est : «  l’autel central ».
Il est situé sur le « Vaisseau Conception ( ou créateur ) » .
Cette ligne de force est reliée à la mémoire de la terre, à sa clémence, à sa
générosité. Cette énergie nous permet de créer et de partager l’expression de la
bonté de la vie.

Article rédigé par Yvon et Carherine pour Santé Yoga

 

Fiches posturales :

TADASANA la montagne

Dandasana, le bâton

Parivrita Pawanmuktasana

BHUJANGASANA le serpent